Quelle thérapie ?

Les psychologues sont formés à différentes approches. L'adoption d'une approche est surtout le fait d'un choix de mettre l'accent, tantôt sur des comportements, tantôt sur des schémas de pensées inadéquats, tantôt sur les aspects sociaux à l'origine des difficultés.

 

La perspective qu'ils adoptent pour accompagner leurs patients est toujours la résultante d'un choix théorique et méthodologique.

Dans la pratique, il est déterminé par le motif de consultation, la sensibilité du patient, sa situation personnelle, familiale, professionnelle, ses attentes et les objectifs que l'on aura pris soin de définir avec lui.

 

L'accompagnement du patient est interactif et repose sur une collaboration mutuelle entre le patient et le psychologue.

Thérapie comportementale

 

La thérapie comportementale est une thérapie toujours associée à la thérapie cognitive.

 

  Elle postule que nos comportements et la perception de la réalité que nous avons sont sous-tendus par des schémas de pensée. Il s’agit de se focaliser sur ces pensées négatives et les modifier tout en modifiant progressivement les comportements inadaptés.

 

L’objectif est donc de modifier nos réactions en adéquation avec la réalité
 

La Thérapie aide à progressivement dépasser les symptômes invalidants, tels que : les rites et vérifications, le stress, les évitements et les inhibitions, les réactions agressives, ou la détresse à l’origine de souffrance psychique.

 

La thérapie comportementale est indiquée pour toute personne en souffrance, enfant, adolescent, adulte, et personne âgée, désireuse de retrouver un mode de vie plus en adéquation avec les exigences de la réalité. Le patient est acteur dans le programme d’accompagnement et doit être suffisamment motivé pour s’investir dans le programme de soin permettant de résoudre ses difficultés.

 

Thérapie cognitive

Ce type de thérapie met l'accent sur les symptômes et les problèmes du patient. Certains modèles de pensée influent de manière négative sur les croyances, les émotions et le comportement. C'est en les restructurant qu'il est possible d'améliorer la situation du patient et d'éviter toute rechute.

 

La thérapie cognitive vise à orienter le patient vers une prise de conscience progressive et rationnelle de ses comportements en lui permettant de réformer certains de ses jugements et son appréhension au monde extérieur. Bien souvent, les Thérapies cognitives sont associées aux thérapies comportementales. 

 

Pour les patients souffrant de trouble anxieux, des conduites addictives (tabac, alcool), des phobies (agoraphobie, claustrophobie, aviophobie etc.…). Ces thérapies peuvent être associées à des thérapies d'exposition à la réalité virtuelles

 

Ce type de thérapie peut être combiné avec une thérapie comportementale ou par exposition à la réalité virtuelle nouvellement proposée sur bordeaux à mon cabinet

Thérapie de soutien

Les thérapies de soutien combinent souvent plusieurs approches et leur contenu dépend de la demande initiale du patient, des difficultés qu'il rencontre ou encore des symptômes dont il souffre.

 

Elles pourront porter sur des décisions pratiques et sur l'organisation de sa vie.

 

Dans d'autres cas, on abordera la personnalité du patient du côté de la motivation (besoin, émotion) ou sous son aspect intellectuel. Le psychologue dégagera les mécanismes psychologiques en jeu et pourra être amené à faire, avec le patient, une étude de sa vie et de sa personnalité.

 

Dans d'autre cas, il s'agira d'un soutien moral visant à aider le patient à supporter sa souffrance, ses difficultés ou ses symptômes.

 

L'efficacité des Thérapies, au-delà des différences, dépendent en grande partie du lien entre le patient et son thérapeute. Il est important de bien choisir son praticien et de connaître les spécificités de sa formation et du public auquel il s'adresse.

Indications des thérapies cognitives et comportementales

 

Les thérapies cognitive et comportementales (TCC) sont indiquées dans les troubles anxieux, allant jusqu’à la panique. Elles sont efficaces dans l’état de stress post-traumatique, dans les troubles obsessionnels compulsifs, les phobies sociales et diverses phobies spécifiques.

 

La TCC est également indiquées dans le traitement de troubles dépressifs, les troubles du sommeil, les états de dépendances (conduites addictives) et les troubles alimentaires.   
 

Bien adaptée aux enfants, la TCC apporte une réponse aux problèmes d’énurésie, de phobie scolaire, aux troubles oppositionnels et de conduite, aux troubles déficitaires et de l’attention (hyperactivité).

La thérapie comportementale peut efficacement être associée à la thérapie d’exposition à la réalité virtuelle que je propose à mon cabinet.